Murmure des soirs    

   ACTUALITÉS | AUTEURS | LIVRES | CONTACT |

 

   
Cavales
Roman


14 x 19,6 cm
317 pages
ISBN 978-2-930657-64-6
Parution : avril 2021
22 €

Télécharger un extrait (PDF)

Choisir le lieu d’expédition

Au cœur de l’été 1793, la guillotine trône sur la place de la Révolution. Le magistrat Antoine Fouquier-Tinville comptabilise les traîtres qui vont y passer. Théroigne de Méricourt, au tempérament angoissé, affronte la machine à tuer. Une petite fille effrayée tremble devant elle. Olympe de Gouges, intrépide, défie le sinistre instrument en collant des affiches politiques sur ses parois de bois. Les trois rebelles se retrouvent enfermées et maltraitées par leurs gardiens. Chacune se demande comment résister à la loi du plus fort. Par les armes ? L’audace ? La parole ? Ne devraient-elles pas agir ensemble ?

Ce roman est une histoire de femmes, de féminité, de féminisme, au cœur de la Révolution française. Il raconte la rencontre d’Olympe de Gouges, l’Occitane, autrice de la Déclaration des droits de la femme, et de Théroigne de Méricourt, la Belle Liégeoise, autrement surnommée l'amazone de la Révolution. Dans les faits, elles ne se sont jamais rencontrées et j’ai eu envie de leur inventer une parenthèse dans le temps, située en été 1793, entre la réelle fessée publique reçue par Théroigne le 15 mai et le non moins réel emprisonnement d’Olympe le 20 juillet. Ce récit est une tentative d'aborder la géographie intérieure de ces deux femmes d’exception afin de donner une voix à leurs peurs et revendications. Une petite fille de fiction les accompagne dans leurs tribulations.

Béatrice Renard


***

Les révolutions ont bien souvent leurs oubliés. Et il se trouve heureusement des auteurs et des autrices pour mettre en lumière ce que la pensée commune tend à masquer, à éviter.
Les droits de l’Homme de 1789 n’étaient pas encore ceux de la Femme, il faudra encore près de deux siècles pour que les principes fondamentaux dans lesquels nous nous reconnaissons aujourd’hui incluent les deux genres. Et pourtant des femmes ont porté avec force les idéaux des révolutionnaires.
Qui se souvient de Théroigne de Méricourt et d’Olympe Degouges ?
Béatrice Renard est partie à leur recherche dans les rues de Paris et elle nous raconte la rencontre entre les deux pionnières. Celle-ci est marquée par une complicité immédiate lorsqu’elles se croisent dans les cachots de la Révolution qu’elles portent pourtant de tout leur être. Complicité intellectuelle, mais surtout dans leur refus sans concession de toutes les formes de domination imposées par leurs congénères masculins.
Ces deux-là sont libres, elles refusent les carcans imposés par les guides de la Révolution dont la justice sommaire les range parmi les ennemis. Le couperet de la guillotine tombe chaque jour et il n’épargne pas les femmes. C’est un chassé-croisé dans les ruelles de Paris pour afficher des textes interdits, trouver un éditeur, échapper à la police révolutionnaire, aux brutalités, au viol. On y croise des faiseuses d’anges, des catins, des enfants des rues. Une petite fille les rejoint, elle est leur ombre, elle porte l’avenir, elle est animée de la même force qu’elles. Dans ce tumulte, elles convient les mots, ceux des livres lus, ceux qui jaillissent sous leurs plumes, ceux qui se bousculent dans leurs paroles et qu’elles brandissent pour conjurer la bêtise des hommes.
Béatrice Renard court à leurs côtés, son écriture se délie, elle épouse les colères, la rage, les délires, mais aussi les moments d’espoir fou. Et elle conclut :
« Parce que ces femmes-là, quand, d’une manière ou d’une autre, on fait mémoire d’elles, on ne les laisse pas seules, tu sais, on ne les laisse pas seules, et elles ne s’en vont pas. »

Thierry Detienne

Béatrice Renard

Née à Liège, Béatrice Renard est historienne, professeure d’histoire, sciences sociales et psychopédagogie dans l’enseignement secondaire supérieur. Elle est l’auteure d'une vingtaine d'albums pour enfants et d’un roman pour adolescents, Toute seule loin de Samarcande, prix Québec-Wallonie-Bruxelles 2011.

Entretien
Entretien avec Béatrice Renard (RTC Liège)

Recension
Jamais tout à fait mises au pas, par Anne-Lise Remacle (le Carnet et les Instants)




Murmure des soirs
Qui sommes-nous ?
Soumettre un manuscrit
Contact
Se procurer nos livres
Distribution en librairies
Achat par correspondance
Nous suivre
Facebook
S’abonner à notre lettre d’information


Murmure des soirs | 12 rue des Trois-Méleyes | B-4130 Esneux | Belgique | murmuredessoirs@gmail.com